Babel
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Frieren : le Tome 5 édition Collector du manga Frieren en ...
10.95 €
Voir le deal

 

 Pub Type

Aller en bas 
AuteurMessage
Abel C. Zerach
Archange de Zion
Archange de Zion
Abel C. Zerach


Nombre de messages : 431
Date d'inscription : 03/11/2006

Carte d'identité
Race: Lamia
Génome: Neutre
Signe particulier:

Pub Type Empty
MessageSujet: Pub Type   Pub Type Icon_minitimeJeu 13 Nov - 2:38

Bannière :

Pub Type Babel-10




Description :


[Ab Initio] Au Commencement...

Au commencement était le Verbe.



Puis virent les grandiloquentes Idées et les sombres Désirs, qui donnèrent substance et raison d’être au Verbe mit dans la bouche des hommes. Ils dirent « Ainsi soit-il, car tel est mon désir, tel est mon bon plaisir». Alors chacun se mit à ramper aussi bas que le Serpent qu’il méprisait, à grouiller au lieu de marcher comme cette vermine qui l’écœurait. Mais encore l’homme se voilait-il la face, s’aveuglait-il consciemment à la Lumière destructrice de ses illusions de progrès et de vertus.




Boussole. Caravelle. Arquebuse et mousquet. Machine à vapeur.Téléphone. Moteur à explosion. Télévision. Satellites. Bombe nucléaire. Internet. Code barre. Carte à puce. Nanotechnologies.






Plus ceux qui peuplaient la Terre avançaient dans l’Histoire, plus ils se perdaient.

Et Dieu dans tout cela ?
Un concept.


Un vague idée à l’odeur rance et à l’impact faiblissant à mesure que les siècles défilaient sous les regards vides des hommes avides.

Dieu.


Le cercle se répéta avec la rapidité de l’éclair : anéantissement des religions animistes et polythéistes > apogée du Christianisme > décadence et émergence d’Idoles nouvelles :

- Science, Domination, Profit –
les Dieux Modernes.



Plus personne pour Croire, juste pour vouloir. Vouloir sa gloire personnelle, vouloir les richesses éphémères dont se parer pour écraser son prochain, vouloir dominer le voisin puis la planète entière.



Guerre Nucléaire.

Troisième guerre mondiale à l’aube du troisième millénaire.

Guerre totalitaire.


***


~ An 3000 ~

† Marchez, pendant que vous avez la lumière, afin que les ténèbres ne vous surprennent point † (Jean 12:35)




Jusqu’au plus petit des royaumes existants sur la Terre, Dieu vit qu’ils prirent encore une fois les armes contre leurs Frères. Chaque pays répondit à l’appel des trois grandes nations, leaders politiques de la masse bêlante de quelques 10 milliards d’êtres qui jadis furent pensants, jadis furent Humains, peut-être. Comme ce passé paraissait lointain à ceux qui virent et survécurent au Chaos engendré par la cupidité et l’arrogance de leurs semblables. Tous, des États-Unis d’Amérique à la Corée du Nord, tous se ruèrent sur le bouton-étendard de leur force et de leur raison. Tous participèrent a l’anéantissement quasi-total de toute structure sociale et économique existante.


… Chaos nucléaire… Chaos sanguinaire … Chaos plénière…



Au réveil, ils constatèrent que le cauchemar était Réalité. Maintenant, survivre et marcher. Continents, pays, villes dévastées. Populations décimées. A peine 1/10ème de la masse grouillante qui arpentait la surface du globe survécut à la marée de feu qui souffla tout sur son passage, consumant les chairs dans un vent apocalyptique plus brûlant que les brasiers infernaux. Ce fut l’Enfer déchaîné sur Terre, par la main des enfants de Dieu, des agneaux égarés dont l’innocence et la pureté avaient cessé d’exister.

Les survivants eurent tôt fait d’affluer des quatre coins du vaste monde exsangue et agonisant, mués par l’instinct de survie qui les lança à la recherche d’une utopie, d’un oasis où reconstruire et semer à nouveau les graines de la vie dans un fertile et accueillant terreau.

En lieu et place d’un Eden qui aurait miraculeusement échappé à l’horreur de la guerre nucléaire, ils trouvèrent Assiah et ses environs. Ville décharnée oscillant entre désert et fourmilière. Car tous venaient s’y installer, dans ce bastion branlant mais vibrant, parmi les ultimes poches d’humanité. Et elle enfla, grossit, de jour en jour s’organisa, cœur suintant et palpitant, qui devint le poumon exhalant Espoir et permettant d’entrevoir un avenir moins morose, à défaut d’un futur radieux. C’était déjà ça, c’était toujours mieux que rien, mieux que le néant qui jusqu’ici était le quotidien.

Quelques Âmes virent peser sur le destin d’Assiah en ruine, insufflèrent en elle un souffle nouveau habité d’ambitions et de dévotion. Ils participèrent à sa seconde naissance aussi ardemment et activement qu’un père et une mère vous fabriquent un enfant.

Le régent Viorel, homme qui n’existe que pour sa tendre et bien-aimée ville, qu’il chérit comme une épouse capricieuse car trop choyée. Étrange patricien tout de noir vêtu, économe de paroles mais prodigue de ses deniers, il permit de remettre sur pied rapidement la cité, lui redonnant même plus que son lustre d’antan. Un éclat sans pareil qui fit d’elle la Lumière au bout du monde trop longtemps oubliée. Un joyau unique, à nul autre pareil, jetait son éclat rassurant et attirait toute créature vivante à des lieux à la ronde, promettant chaleur et la chimère d’une vie meilleure à tous les regards qu’elle envoûtait.


La reine de Sabbat était ressuscitée,
Gloire à la belle et grande cité d’Assiah !



Un énigmatique étranger vint quelques temps après implanter en son sein accueillant sa société. Son nom : Babel Corp. Domaine : la pharmaceutique. Extension plus ou moins officielle : Zion. Tête pensante, autorité dirigeante de ce qui devint rapidement un Empire : Abel C. Zerach - ou autrement nommé l’Archange dans les rues tortueuses et torturées de cette si belle cité.

Le Sieur et son lobby scientifique
furent en premier lieu très bien acceptés, voire même loués. Il apportait une accélération du progrès et créait des emplois à la pelle. Chercheurs, médecins, agents de sécurités. De grands classiques sur lesquels personne ne crachait, peu importe qui les offrait.

Il n’y avait guère que l’Amariah, espèce résiduelle de l’ancienne religion chrétienne, pour tonner de la voix et jouer les oiseaux de mauvais augure. Il était dangereux ce pseudo Archange ; bien trop ambitieux et bien trop singulier. Qui sait ce qu’ils tramaient dans les laboratoires de Babel Corp, pour le compte de Zion et de son dirigeant. Il fallait s’en méfier, l’empêcher à tout prix de progresser et de réaliser ses visions impies. Stopper l’hérétique, le dément eugéniste qui comptait faire de l’homme un dieu – « comme cela aurait toujours du être », selon ses propres dires. Folie. Arrogance inouïe.



Alors aujourd’hui, l’Inquisition et sa milice chassent, arrêtent et jugent les "monstres". Comme au temps du plus criminel des obscurantismes, ils battent le pavé de leur funestes pas, à la recherche des spécimens déviants produits par Babel Corp. : les Lamias en premier lieu, êtres à l’apparence humaine mais jouissant de la vie éternelle, hérésie suprême, infamie à nulle autre pareille. Une pilule made in Zion et les voici à l’image du Père. Puis les Terachs, aberrations nés de croisements génétiques opérés dans les laboratoires aseptisés du centre souterrain de recherches. Tous, êtres innocents pourtant, sont traqués tels d’odieux criminels dont l’existence même serait une insulte.




La paix sonne comme la mélodie mourante d’une vieille boîte à musique.
Plus personne ou presque pour l’écouter, bientôt plus une Âme pour
remonter la clef. L’équilibre précaire qui empêchait la ville et ses
habitants d’une nouvelle fois sombrer, menace à tout moment de vaciller



Et vous ? Qui êtes-vous
et qui est votre ami ? Qui votre ennemi,
noble habitant de notre belle cité ?






Pub Type Bouton10




Code bouton pub :



Code:
[url=http://et-nox.forumsrpg.com/forum.htm][img]http://i74.servimg.com/u/f74/12/84/89/48/bouton10.jpg[/img][/url]


Admins/Staff : Abel C. Zerach / Viorel Veterini


Topic de rôles à prendre :

https://et-nox.forumsrpg.com/demandes-de-role-f74/roles-disponibles-t419.htm
Revenir en haut Aller en bas
Abel C. Zerach
Archange de Zion
Archange de Zion
Abel C. Zerach


Nombre de messages : 431
Date d'inscription : 03/11/2006

Carte d'identité
Race: Lamia
Génome: Neutre
Signe particulier:

Pub Type Empty
MessageSujet: Re: Pub Type   Pub Type Icon_minitimeJeu 13 Nov - 2:52

Code:
[b]Bannière :

[img]http://i76.servimg.com/u/f76/12/46/22/58/babel-10.jpg[/img]




Description : [/b]

[center][Ab Initio] Au Commencement...

[color=DarkRed][b]Au commencement était le Verbe. [/b][/color]
[/center]


Puis virent les grandiloquentes Idées et les sombres Désirs, qui donnèrent substance et raison d’être au Verbe mit dans la bouche des hommes. Ils dirent « Ainsi soit-il, car tel est mon désir, tel est mon bon plaisir». Alors chacun se mit à ramper aussi bas que le Serpent qu’il méprisait, à grouiller au lieu de marcher comme cette vermine qui l’écœurait. Mais encore l’homme se voilait-il la face, s’aveuglait-il consciemment à la Lumière destructrice de ses illusions de progrès et de vertus.


[center][i]… [/i]

[i]Boussole. Caravelle. Arquebuse et[/i][i] mousquet. Machine à vapeur.Téléphone. Moteur à explosion. Télévision.[/i][i] Satellites. Bombe nucléaire. Internet. Code barre. Carte à puce.[/i][i] Nanotechnologies[/i].

[i] … [/i]
[/center]



Plus ceux qui peuplaient la Terre avançaient dans l’Histoire, plus ils se perdaient.

[center][b]Et Dieu dans tout cela ?
Un concept.
[/b][/center]

Un vague idée à l’odeur rance et à l’impact faiblissant à mesure que les siècles défilaient sous les regards vides des hommes avides.

[center]Dieu.
[/center]

Le cercle se répéta avec la rapidité de l’éclair : anéantissement des religions animistes et polythéistes > apogée du Christianisme > décadence et émergence d’Idoles nouvelles :

[center][b]- Science, Domination, Profit –
les Dieux  Modernes.[/b]
[/center]

Plus personne pour [i]Croire[/i], juste pour [i]vouloir[/i]. Vouloir sa gloire personnelle, vouloir les richesses éphémères dont se parer pour écraser son prochain, vouloir dominer le voisin puis la planète entière.



[center][i]Guerre Nucléaire.[/i]

[i]Troisième guerre mondiale à l’aube du troisième millénaire.[/i]

[i]Guerre totalitaire.[/i]


***


[color=DarkRed][b]~ An 3000 ~[/b][/color]

[color=DarkRed][i]† Marchez, pendant que vous avez la lumière, afin que les ténèbres ne vous surprennent point †  (Jean 12:35) [/i][/color]
[/center]



[i]Jusqu’au plus petit des royaumes existants sur la Terre, Dieu vit qu’ils prirent encore une fois les armes contre leurs Frères.[/i] Chaque pays répondit à l’appel des trois grandes nations, leaders politiques de la masse bêlante de quelques 10 milliards d’êtres qui jadis furent pensants, jadis furent Humains, peut-être. Comme ce passé paraissait lointain à ceux qui virent et survécurent au Chaos engendré par la cupidité et l’arrogance de leurs semblables. Tous, des États-Unis d’Amérique à la Corée du Nord, tous se ruèrent sur le bouton-étendard de leur force et de leur raison. Tous participèrent a l’anéantissement quasi-total de toute structure sociale et économique existante.


[center][i]… Chaos nucléaire…  Chaos sanguinaire … Chaos plénière…[/i]
[/center]


Au réveil, ils constatèrent que le cauchemar était Réalité. Maintenant, survivre et marcher. Continents, pays, villes dévastées. Populations décimées. A peine 1/10ème de la masse grouillante qui arpentait la surface du globe survécut à la marée de feu qui souffla tout sur son passage, consumant les chairs dans un vent apocalyptique plus brûlant que les brasiers infernaux. Ce fut l’Enfer déchaîné sur Terre, par la main des enfants de Dieu, des agneaux égarés dont l’innocence et la pureté avaient cessé d’exister.

Les survivants eurent tôt fait d’affluer des quatre coins du vaste monde exsangue et agonisant, mués par l’instinct de survie qui les lança à la recherche d’une utopie, d’un oasis où reconstruire et semer à nouveau les graines de la vie dans un fertile et accueillant terreau.

En lieu et place d’un Eden qui aurait miraculeusement échappé à l’horreur de la guerre nucléaire, ils trouvèrent Assiah et ses environs. Ville décharnée oscillant entre désert et fourmilière. Car tous venaient s’y installer, dans ce bastion branlant mais vibrant, parmi les ultimes poches d’humanité. Et elle enfla, grossit, de jour en jour s’organisa, cœur suintant et palpitant, qui devint le poumon exhalant Espoir et permettant d’entrevoir un avenir moins morose, à défaut d’un futur radieux. C’était déjà ça, c’était toujours mieux que rien, mieux que le néant qui jusqu’ici était le quotidien.

Quelques Âmes virent peser sur le destin d’Assiah en ruine, insufflèrent en elle un souffle nouveau habité d’ambitions et de dévotion. Ils participèrent à sa seconde naissance aussi ardemment et activement qu’un père et une mère vous fabriquent un enfant.

[i]Le régent Viorel, homme qui[/i][i] n’existe que pour sa tendre et bien-aimée ville, qu’il chérit comme une[/i][i] épouse capricieuse car trop choyée. Étrange patricien tout de noir[/i][i] vêtu, économe de paroles mais prodigue de ses deniers, il permit de[/i][i] remettre sur pied rapidement la cité, lui redonnant même plus que son[/i][i] lustre d’antan. Un éclat sans pareil qui fit d’elle la Lumière au bout[/i][i] du monde trop longtemps oubliée. Un joyau unique, à nul autre pareil,[/i][i] jetait son éclat rassurant et attirait toute créature vivante à des[/i][i] lieux à la ronde, promettant chaleur et la chimère d’une vie meilleure[/i][i] à tous les regards qu’elle envoûtait. [/i]


[center][b]La reine de Sabbat était ressuscitée, [/b]
[b]Gloire à la belle et grande cité d’Assiah ![/b]
[/center]


[i]Un[/i][i] énigmatique étranger vint quelques temps après implanter en son sein[/i][i] accueillant sa société. Son nom : Babel Corp. Domaine : la[/i][i] pharmaceutique. Extension plus ou moins officielle : Zion. Tête[/i][i] pensante, autorité dirigeante de ce qui devint rapidement un Empire :[/i][i] Abel C. Zerach - ou autrement nommé l’Archange dans les rues tortueuses[/i][i] et torturées de cette si belle cité.

Le Sieur et son lobby scientifique[/i][i] furent en premier lieu très bien acceptés, voire même loués. Il[/i][i] apportait une accélération du progrès et créait des emplois à la pelle.[/i][i] Chercheurs, médecins, agents de sécurités. De grands classiques sur[/i][i] lesquels personne ne crachait, peu importe qui les offrait. [/i]

[i]Il[/i][i] n’y avait guère que l’Amariah, espèce résiduelle de l’ancienne religion[/i][i] chrétienne, pour tonner de la voix et jouer les oiseaux de mauvais[/i][i] augure. Il était dangereux ce pseudo Archange ; bien trop ambitieux et[/i][i] bien trop singulier. Qui sait ce qu’ils tramaient dans les laboratoires[/i][i] de Babel Corp, pour le compte de Zion et de son dirigeant. Il fallait[/i][i] s’en méfier, l’empêcher à tout prix de progresser et de réaliser ses[/i][i] visions impies. Stopper l’hérétique, le dément eugéniste qui comptait[/i][i] faire de l’homme un dieu – « comme cela aurait toujours du être »,[/i][i] selon ses propres dires. Folie. Arrogance inouïe.[/i]



Alors aujourd’hui, l’Inquisition et sa milice chassent, arrêtent et jugent les "monstres". Comme au temps du plus criminel des obscurantismes, ils battent le pavé de leur funestes pas, à la recherche des spécimens déviants produits par Babel Corp. : les [i]Lamias[/i] en premier lieu, êtres à l’apparence humaine mais jouissant de la vie éternelle, hérésie suprême, infamie à nulle autre pareille. Une pilule made in Zion et les voici à l’image du Père. Puis les [i]Terachs[/i], aberrations nés de croisements génétiques opérés dans les laboratoires aseptisés du centre souterrain de recherches. Tous, êtres innocents pourtant, sont traqués tels d’odieux criminels dont l’existence même serait une insulte.


[center][i]…[/i]

[i]La paix sonne comme la mélodie mourante d’une vieille boîte à musique.[/i]
[i]Plus personne ou presque pour l’écouter, bientôt plus une Âme pour[/i]
[i]remonter la clef. L’équilibre précaire qui empêchait la ville et ses[/i]
[i]habitants d’une nouvelle fois sombrer, menace à tout moment de vaciller[/i]

[i]…[/i]

[color=DarkRed][b]Et vous ? Qui êtes-vous [/b][/color]
[color=DarkRed][b]et qui est votre ami ? Qui votre ennemi,[/b][/color]
[color=DarkRed][b]noble habitant de notre belle cité ?[/b][/color]






[url=http://et-nox.forumsrpg.com/forum.htm][img]http://i74.servimg.com/u/f74/12/84/89/48/bouton10.jpg[/img][/url]
[/center]
[b]


Code bouton pub :[/b]


[code][url=http://et-nox.forumsrpg.com/forum.htm][img]http://i74.servimg.com/u/f74/12/84/89/48/bouton10.jpg[/img][/url][/code]


[b]Admins/Staff :[/b] Abel C. Zerach / Viorel Veterini

[b]
Topic de rôles à prendre : [/b]
[url=http://et-nox.forumsrpg.com/demandes-de-role-f74/roles-disponibles-t419.htm]http://et-nox.forumsrpg.com/demandes-de-role-f74/roles-disponibles-t419.htm[/url]
Revenir en haut Aller en bas
 
Pub Type
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche Type

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: [ Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font... ] :: Youhou youhou ! - Alice ?-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser